Dans une publication très succincte sur son site internet mardi, le spécialiste des véhicules électriques a indiqué avoir livré 443.956 véhicules (-4,70% sur un an) entre avril et juin, dont 422.405 Model 3 et Model Y. Il ne donne pas de détails sur la répartition du solde de 21.551.

Le consensus des analystes de FactSet tablait sur 436.000 exemplaires remis à leurs clients sur cette période. Au deuxième trimestre 2023, Tesla en avait livré 466'000. Dans le même temps, il a produit 410'831 véhicules, dont 386.576 Model 3 et Model Y.

également interessant
 
 
 
 
 
 

«Il s'agit d'une énorme performance en matière de retour gagnant (...) quand le marché anticipait plutôt un beau ratage ce trimestre dans un contexte de demande pour des véhicules électriques toujours erratique au niveau mondial», ont souligné les analystes de Wedbush, dans une note, évoquant un «feu d'artifices surprise». Ils estiment que «le pire est derrière» Tesla grâce au «mini-rebond» enregistré en Chine et à «une stabilisation des prix».

Et la présentation, le 8 août, de son robotaxi, un véhicule sans chauffeur, devrait «lancer le nouveau chapitre de l'histoire» du constructeur en matière de conduite autonome, ajoutent-ils.

Jessica Caldwell, du cabinet Edmunds, montre en revanche beaucoup moins d'emballement et estime que le repli des livraisons sur un an «n'est pas un gros choc car (...) le constructeur a épuisé toutes ses astuces en baissant les prix et en multipliant les avantages commerciaux pour stimuler la demande».

Selon elle, «les temps sont durs pour Tesla» d'autant que ces techniques commerciales peuvent entraîner «des conséquences négatives à long terme»: les prospects les escomptent en permanence et les propriétaires ayant payé le prix fort voient la valeur de leur véhicule fondre, explique-t-elle.

Du côté des start-up, Rivian a annoncé mardi avoir produit 9.612 véhicules et en avoir livré 13.790 au deuxième trimestre. Des niveaux conformes à ses prévisions, qui continuent de porter sur une production annuelle de 57.000 véhicules.

Elle a connu une embellie boursière après l'annonce le 26 juin par le constructeur allemand Volkswagen d'un investissement de 5 milliards de dollars -dont un milliard directement dans Rivian- pour créer une coentreprise spécialisée dans les logiciels automobiles.

Nikola, start-up fabriquant des camions à hydrogène et électriques, a précisé avoir vendu 72 véhicules à hydrogène sur le trimestre et avoir ainsi dépassé son objectif de 60 exemplaires.

S
SDA