Au total, 67% des personnes interrogées dans le cadre du sondage représentatif réalisé par l'institut gfs.bern se disent «certainement» ou «plutôt» opposées à une privatisation de Swisscom. A l'inverse, 26% sont «certainement» ou «plutôt» pour une vente de la part de la Confédération. Enfin 9% sont indécises ou n'ont pas répondu.

Syndicom a présenté les résultats du sondage lors d'une conférence de presse à Berne. L'enquête montre une majorité de «non» parmi les partisans de tous les partis et dans toutes les régions linguistiques.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Le rejet est le plus net parmi la base des Vert-e-s et du PS, avec des taux de 88% et 69% respectivement. Les partisans des Vert'libéraux sont les moins sceptiques, avec une part de «non» de 57%.

S
SDA