Les grandes caisses de pension, avec plus d'un milliard de franc sous gestion, ont généré la meilleure performance mensuelle, avec une moyenne de +0,81% en juin, contre +0,75% à la fois pour les petites caisses de pension dotées de moins de 300 millions sous gestion et pour les caisses de taille moyenne, détaille la banque aux trois clés mardi.

L'écart de performance entre les caisses atteint 2,13 points de pourcentage. Ainsi la meilleure performance s'est portée à 1,98% et la pire correspond à un repli de 0,15%, précise un communiqué. Dans les deux cas, il s'agit d'une caisse de pension de grande taille.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Parmi les différentes classes d'actifs, ce sont les obligations en francs qui ont enregistré la meilleure performance (+2,37%), puis les actions mondiales (+1,18%). Ces deux classes d'actifs pesaient en juin à elles deux pour plus de 40% des placements, toutes tailles de caisse confondues.

«Les marchés boursiers américains ont clôturé le premier semestre positivement, soutenus par une inflation modérée qui a accru les attentes d'une baisse des taux d'intérêt plus tard dans l'année», expliquent les économistes d'UBS. «Les attentes ainsi que les baisses effectives des taux d'intérêt d'autres banques centrales, notamment la Banque nationale suisse et la Banque centrale européenne, ont conduit à une hausse des prix des obligations», poursuivent-ils.

Moins mirobolants, les investissements immobiliers directs ont généré une performance de +0,37% et ceux indirects de +0,23%. L'immobilier occupe une place importante dans les stratégies d'investissement des caisses de pension, pesant ensemble plus d'un cinquième des avoirs sous gestion pour les deux classes d'actifs susmentionnés.

Les actions suisses ont enregistré la performance la plus faible (-0,53%), elles qui pèsent pour un peu moins d'un dixième des placements.

S
SDA