La fréquence accrue des intempéries comme celle de fin juin dans la haute vallée de la Maggia est le résultat du changement climatique, a ajouté Claudio Zali devant les médias à Locarno.

Autrefois, de telles intempéries étaient l'«événement du siècle». Aujourd'hui, la Suisse en compte au moins deux en l'espace d'un seul mois, a-t-il souligné.

S
SDA