Groupe Mutuel : Pourquoi les placements durables (ESG) jouent-il aujourd’hui un rôle toujours plus important ?

Gérald Mayoraz : Deux aspects sont à prendre en compte. Le premier est le risque de sous-performance. Depuis 2019, les investissements destinés aux énergies décarbonées dépassent ceux utilisés pour les combustibles fossiles. Les investissements financiers, privés et étatiques, sont ainsi dirigés vers la transition énergétique. Ne pas s’y intéresser serait contre-productif pour la performance financière à long terme d’une caisse de pension. Le deuxième est l’aspect législatif en constante évolution. Chaque caisse de pension se doit de fournir un rapport de durabilité par rapport à ses investissements. Je n’oublie pas également l’aspect éthique relatif aux investissements du deuxième pilier, l’influence que peuvent avoir les décisions des conseils de fondation n’étant pas négligeables dans l’effort de décarbonation.

 

Pour ce qui est de ses investissements, Groupe Mutuel Prévoyance - GMP a débuté cette mise en place en 2020 déjà et continue de le faire. Le Conseil de Fondation a validé la Charte ESG et nous avons développé par la suite un processus dinvestissement suffisamment clair pour que les gestionnaires de fortune puissent implémenter concrètement les principes de la Charte. Il est à noter que cette pratique est également implémentée pour toutes les sociétés du Groupe Mutuel.

Concrètement, quels grands pas en avant ont été effectués en 2023?

Il y en a deux. Le premier est la mise en place dun suivi trimestriel, qui analyse en profondeur et en granularité nos investissements. Si ceux-ci consistent pour une bonne part en investissements en direct en actions et obligations des marchés développés, nous avons également plusieurs fonds de placement dans nos portefeuilles.

 

La difficulté jusquici était de savoir si nous avions à lintérieur de ces fonds des entreprises qui ne correspondraient pas aux critères de la charte, en particulier en ce qui concerne les exclusions strictes (armement non conventionnel, matières premières agricoles et pornographie). Désormais, tous les fonds que nous possédons sont « démontés », permettant ainsi ce quon appelle un look through, soit une analyse en profondeur complète, de manière à identifier clairement chacune des entreprises et à repérer le cas échéant les éventuels red flags. Cet instrument est très puissant et nous permet dintervenir lorsque des entreprises ne correspondant pas aux règles mentionnées dans la charte sont présentes dans les fonds de placement.

esg durabilite groupe mutuel
© Groupe Mutuel
Avez-vous identifié de tels cas de non-conformité ?

Oui, quelques-uns. Bien qu’il s’agisse de petites pondérations, de lordre de 0,1% ou 0,2% de la valeur du fonds, nous avons pris contact avec les gérants des fonds concernés en leur demandant sils avaient lintention de garder ces entreprises ou sils avaient la possibilité de les vendre sans déroger à leur propre processus dinvestissement. Si le gérant procède à la vente, cest ok; sil ny procède pas, nous pouvons changer de fonds. Nos instruments danalyses nous permettent ainsi de rapporter jusqu’à l’échelle du titre à lintérieur dun placement collectif.

Et le second grand pas ?

GMP détient des immeubles en direct. Nous avons entamé une analyse en 2023 afin d’identifier les immeubles en besoin de rénovation lourde. Deux décisions ont été implémentées. La première est une collaboration avec l’entreprise Ecco 2 SA, qui a installé des capteurs dans chaque appartement que nous détenons, capteurs reliés au chauffage de l’immeuble et à une météorologie prédictive. Si un matin il fait froid et quil y a du brouillard, mais que l’après-midi il y aura du soleil, le système indique au chauffage de ne pas augmenter la température le matin. Chaque capteur possède un QR code qui permet de suivre en temps réel sa propre consommation énergétique. Il s’agit d’un outil efficace, implémenté à des coûts très raisonnables.

Et le deuxième axe ?

Il est plus imposant en termes defforts financiers. Il sagit dune planification pluri-annuelle de la rénovation de nos immeubles jusquen 2030, avalisée par le Conseil de fondation. Cela nous permet désormais dentamer des travaux de rénovation lourde des immeubles identifiés. Deux éléments extérieurs risquent toutefois d’allonger cet horizon temps : le premier est la lenteur de la délivrance des permis de construire de la part des administrations concernées. Le second est que, compte tenu de la demande élevée, il n'est pas toujours facile de trouver des entreprises disponibles.  Si la volonté d’avancer de la part de certains fonds immobiliers et d’instituts de prévoyance est bien réelle, il sera difficile d’atteindre les objectifs de la Confédération en 2030 sur le parc immobilier suisse.

 

esg durabilite groupe mutuel critere
© Groupe Mutuel
Votre notation continue d’être toujours très bonne…

Notre note est A, avec un maximum à A+. Ces notes sont délivrées par Conser SA, expert indépendant. Nous sommes également bien positionnés en « vert clair » chez Alliance climatique, qui scanne 260 caisses de pension en Suisse.

 

En observant les flux financiers, on s’aperçoit que les Etats, en Amérique du Nord, en Chine, en Europe, en Suisse, soutiennent la transition énergétique…

Oui, cest très clair. De même, la modification des business plan de nombreuses entreprises dans le monde et en Suisse est également impressionnante. Il est intéressant de voir que l’intensité carbone des indices de référence usuels utilisés pour les marchés actions est en constante baisse depuis quelques années, ce qui démontre la prise de conscience des grandes entreprises. De manière générale, ceux qui sengagent dans la transition énergétique vont gagner par rapport à ceux qui ne le font pas.

Premier Rapport de durabilité du Groupe Mutuel

Pour la 1ère fois, le Groupe Mutuel publie un rapport de durabilité dans le but de rendre visible sa politique sociétale. L'objectif est de garantir de la transparence sur les questions environnementales, sociales, de personnel et du respect des droits humains. Ce rapport, portant sur lannée 2023, constitue un état des lieux de lengagement du Groupe Mutuel en matière de durabilité et le point de départ de la stratégie et du plan daction à venir.

gerald-mayoraz
© Groupe Mutuel
L’expert de ce blog - Gérald Mayoraz

Après avoir travaillé à Genève, Zurich et Toronto dans le domaine bancaire de lasset management, Gérald Mayoraz est revenu dans son Valais natal. Titulaire dun diplôme fédéral danalyste financier et de gestionnaire de fortune, il est actuellement CEO de Groupe Mutuel Asset Management SA, société dédiée à la gestion de fortune des entreprises du Groupe Mutuel. A ce titre, il conduit le département de gestion des capitaux de lentreprise.