Les coûts hospitaliers en Suisse ont augmenté à 69,7 milliards en 2021 et dépasseront la barre des 70 milliards en 2022. Il s’agit de beaucoup d’argent. Cela représente plus de 8200 francs par an et par personne. Les hôpitaux sont considérés – avec les médicaments – comme les principales sources de la hausse des coûts de la santé. Les ressources sont utilisées pour le traitement des accidents, la lutte contre les maladies, le suivi des malades chroniques, les opérations, les accouchements, les soins intensifs, les thérapies et la rééducation après une opération.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Les hôpitaux emploient 175 000 personnes, dont 22 633 médecins. Les efforts déployés pour soigner la population sont donc énormes. Mais qui sait, parmi les assurés et les contribuables, si les hôpitaux valent leur pesant d’or et si leurs prestations sont de qualité? Et qui sont les meilleurs parmi les cliniques et les hôpitaux dans les différentes disciplines médicales?

PME, en collaboration avec son confrère alémanique Handelszeitung et son partenaire d’études de marché Statista, ont passé au crible les 270 hôpitaux helvétiques. Les sources de ces données sont multiples, basées sur une enquête nationale en ligne auprès d’experts médicaux, sur l’analyse du nombre de cas et de données hospitalières pertinentes et, bien entendu, sur les évaluations des patients eux-mêmes. Vous trouverez ici la méthodologie de calcul du classement des hôpitaux. Il en résulte une photographie précise de la performance des hôpitaux suisses, que nous avons répartis en quatre catégories: psychiatrie, cardiologie, réadaptation et orthopédie. Nous avons désigné les meilleurs de chaque catégorie, à savoir ceux qui ont obtenu un score de plus de 70% dans le classement élaboré par Statista (sur un maximum de 100%). Passage en revue.

Psychiatrie

Troubles du sommeil, dépression, schizophrénie, anxiété, addictions: les souffrances psychiques sont encore trop souvent taboues. Pourtant, environ un tiers de la population suisse souffre au cours de sa vie d’une affection psychique qui devrait être traitée. Les psychiatres et psychothérapeutes installés en cabinet privé jouent un rôle important dans la prise en charge, les cliniques de jour et les services psychiatriques ambulatoires prennent également de plus en plus d’importance.

1re place
CHUV: 91,96%

Le CHUV fait la fierté du canton de Vaud. Sous la houlette du chef de la Santé, Pierre-Yves Maillard, aujourd’hui président de l’Union syndicale suisse, près de 1 milliard de francs ont été investis dans l’hôpital universitaire, y compris dans de nouveaux bâtiments pour la clinique psychiatrique de Cery. Le département de psychiatrie a surtout convaincu par ses bons chiffres médicaux et son bon score en termes de recommandations, ce qui lui vaut la première place dans notre classement.

2e place
Centre neuchâtelois de psychiatrie (CNP): 89,57%

Les Romands se distinguent dans le domaine de la psychiatrie. Le classement du Centre neuchâtelois de psychiatrie (CNP) le montre également. Quant à la clinique de Préfargier, au bord du lac de Neuchâtel, elle arrive en deuxième position.

La campagne baptisée «Appel d’air» est considérée comme exemplaire. Elle s’adresse aux jeunes qui présentent des risques de suicide et qui souffrent de problèmes psychiques. En outre, le Centre de psychiatrie, en collaboration avec des psychologues et Médecins du monde, aide les personnes ayant fui l’Ukraine à surmonter leur traumatisme de guerre.

Trois autres cliniques romandes se classent parmi les 20 premières: la clinique La Métairie de Nyon (10e), la Fondation de Nant à Corsier-sur-Vevey (13e) et le département de psychiatrie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG, 15e).

Outre les deux hôpitaux romands de Lausanne et de Genève, les Services psychiatriques universitaires de Berne et les Cliniques psychiatriques universitaires de Bâle se distinguent également dans ce domaine de soins parmi les cliniques universitaires.

Cardiologie

Les cardiologues sont les stars de la médecine. Qu’il s’agisse d’un infarctus du myocarde ou d’une transplantation cardiaque, en cardiologie, ce sont souvent quelques minutes qui feront la différence entre la vie et la mort. De plus, les maladies cardiovasculaires sont un poste budgétaire important dans les coûts de la santé.

1re place
Hôpital universitaire de Zurich: 92,57%

Le premier trophée du classement dans la catégorie cardiologie se trouve à Zurich, avec au premier rang l’Hôpital universitaire de Zurich.

© Nicolas Zonvi

En 1985, l’Hôpital universitaire de Zurich a implanté pour la première fois un stimulateur cardiaque à un patient. Aujourd’hui, c’est ici que se trouve le premier trophée de notre classement des hôpitaux. Avec un score de 92,57%, l’Hôpital universitaire de Zurich est considéré comme le meilleur dans la catégorie cardiologie. L’établissement a obtenu de bons résultats grâce aux recommandations primaires et secondaires des médecins.

«Notre cœur est bien plus qu'un moteur très efficace, indique Frank Ruschitzka, directeur de la clinique de cardiologie et du centre de cardiologie de l'hôpital universitaire de Zurich. En tant qu'organe central, il est étroitement relié au cerveau et aux autres organes par différentes voies nerveuses et substances messagères. C'est pourquoi nous suivons un concept de traitement global.»

2e place
Clinique Hirslanden, Zurich: 91,06%

La Suisse compte cinq cliniques universitaires mais, en cardiologie, on trouve une clinique privée à la deuxième place. Il s’agit de la clinique cardiaque Hirslanden. Son score de 91,06% reflète une bonne satisfaction des patients et de bons indicateurs médicaux. La clinique fait partie du plus grand réseau médical de Suisse, le groupe Hirslanden. En cardiologie, ce dernier est incontournable en Suisse: quatre des 20 meilleures cliniques cardiaques lui appartiennent, les autres se situant aux 3e (Klinik im Park, Zurich), 4e (Klinik St. Anna, Lucerne) et 11e places (Clinique Beau-Site, Berne).

Avec 17 cliniques dans dix cantons, quatre centres de chirurgie ambulatoire, 18 instituts de radiologie et cinq instituts de radiothérapie, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 1,885 milliard de francs en 2021 et un bénéfice d’exploitation de 151 millions de francs, en s’appuyant sur un bon score de satisfaction des patients et des indicateurs médicaux. Jusqu’à récemment, la société mère de Hirslanden, Mediclinic International, était cotée en bourse. Depuis l’été, Mediclinic appartient au milliardaire sud-africain Johann Rupert, qui contrôle également le groupe horloger genevois Richemont, et à la société de transport maritime MSC, appartenant à la famille italienne Aponte.

Réadaptation

Une octogénaire fait une chute dans sa cuisine et se fracture le col du fémur. Au bout de quelques semaines, la fracture est guérie, mais la patiente perd souvent l’équilibre, ses muscles se sont atrophiés et ses troubles nécessitent une rééducation. La réinsertion dans la vie sociale et professionnelle fait également partie de la réadaptation.

1re place
Clinique bernoise Montana, Crans-Montana: 91,63%

La Clinique bernoise Montana occupe la première place dans la catégorie réadaptation.

Avec 91,63%, la Clinique bernoise Montana occupe la première place dans la catégorie réadaptation. La clinique se décrit comme «la première clinique de rééducation de Suisse dans les domaines de la neurologie, de la psychosomatique, de l’orthopédie, de l’oncologie et de la médecine générale», ce que notre classement confirme. Avec son score, la Clinique bernoise Montana atteint une valeur élevée et même le score maximal possible pour les indicateurs médicaux.

Le taux d’occupation parle également de lui-même: 90% d’occupation des lits, alors que les 270 hôpitaux suisses doivent se contenter en moyenne de 84,3%. Le bassin de population est énorme. La clinique de Crans-Montana prend en charge des patients pour le compte des cantons de Berne, du Valais, de Lucerne, de Fribourg et du Jura. En 2021, elle a toutefois enregistré une perte de près de 2 millions de francs. L’établissement fait usage des nouveaux moyens de communication en proposant des podcasts sur des thèmes médicaux spécialisés et en interagissant avec ses patients et patientes via webcam.

2e place
Hochgebirgsklinik Davos: 88,87%

En 2013, la Hochgebirgsklinik s’est retrouvée au bord de la faillite en raison de difficultés économiques. Aujourd’hui, l’établissement grison se hisse à la deuxième place du classement des hôpitaux de PME dans la catégorie réadaptation. La clinique, fondée en 1901 en tant que clinique pour tuberculeux et immortalisée par Thomas Mann dans La montagne magique, se hisse sur le podium avec un score global de 88,87%, grâce à de bons indicateurs médicaux et de bonnes recommandations secondaires.

En 2023, la clinique sera l’une des deux cliniques de rééducation extra-cantonales à figurer sur la liste provisoire des hôpitaux du canton de Zurich. «Cette place sur la liste confirme que notre établissement est déjà considéré comme important pour les soins dans le canton de Zurich», note Adrian Vieli, responsable de la communication de la Hochgebirgsklinik Davos. Actuellement, un bâtiment de recherche d’un coût de 20 millions doit être construit sur le site de la clinique. L’innovation est aussi à l’ordre du jour à Davos. Ainsi, la clinique exploite le potentiel de la réalité virtuelle dans la thérapie par le mouvement.

Orthopédie

L’orthopédie concerne tout ce qui a trait à l’appareil locomoteur, c’est-à-dire les malformations et les maladies des os, des articulations, des muscles, des tendons et des ligaments. Cela va des fractures aux entorses, en passant par les dysplasies de la hanche, l’ostéoporose et les hernies discales. A l’origine, la spécialité ne concernait que les enfants – du grec ancien orthos (debout) et pais (enfant) – mais dans une société comme la nôtre, où la plupart des gens ne bougent pas assez, où beaucoup sont en surpoids et où l’on vit de plus en plus vieux, l’orthopédie fait depuis longtemps partie du programme standard pour tous.

1re place
Orthopädie Schulthess Klinik: 91,54%

A Zurich, la Schulthess Klinik excelle dans l’orthopédie, un domaine où elle s’est positionnée en première place du classement.

Au sixième rang mondial du classement des World’s Best Specialized Hospitals, la clinique Schulthess en Suisse parvient à se hisser à la première place dans la catégorie orthopédie. Avec un score de 91,54% et le plus grand nombre de recommandations, les nombreuses distinctions reçues l’année dernière vont dans le même sens. Parmi elles, celle de la Société européenne pour la chirurgie de l’épaule et du coude (Secec/Essse), celle de la fédération européenne de chirurgie de la main (FESSH) et un programme de soutien de l’EPFZ.

En 2021, la clinique, qui porte le nom de son premier médecin-chef, Wilhelm Schulthess, a enregistré un chiffre d’affaires de 197,7 millions de francs. La Fondation Wilhelm Schulthess, qui possède l’établissement depuis près de 90 ans, finance la recherche dans les domaines de l’orthopédie et soutient également un fonds pour les patients qui permet, par exemple, à des enfants de régions en crise de bénéficier d’opérations complexes.

La clinique pousse aussi à l’innovation. En juin, le doctorant Michael Oyewale a reçu un prix de recherche au Congrès mondial de la chirurgie de la main pour une application qui documente l’évolution de la guérison après une opération et qui permet, en outre, au patient d’avoir une consultation vidéo avec un expert. La clinique Schulthess réalise chaque année quelque 12 000 opérations et autres prestations médicales concernant l’appareil locomoteur et de soutien.

2e place
Universitätsklinik Balgrist, Zurich: 86,87%

Nous restons à Zurich. Fondée en 1912 en tant qu’établissement pour les «enfants estropiés», comme on appelait alors les enfants handicapés, la clinique universitaire Balgrist occupe la deuxième place en orthopédie, son score étant de 86,87%. Elle jouit d’une excellente réputation, non seulement en Suisse, mais aussi dans le monde entier. Et elle est demandée: l’année dernière, elle a atteint un chiffre d’affaires record de 200 millions de francs, soit une augmentation de 16%. Le bénéfice s’est élevé à 2,3 millions de francs.

La clinique universitaire Balgrist est à la pointe dans des domaines d’avenir comme l’utilisation de la robotique, de la réalité augmentée et de l’intelligence artificielle en orthopédie. En janvier, la construction d’OR-X a débuté: l’abréviation signifie Operation Room X, un centre de recherche et d’enseignement translationnel en chirurgie. La salle devrait être mise en service à titre d’essai au premier trimestre 2023.

Il y a eu quelques remous dans le passé. Il y a sept ans, on a appris que les principaux médecins s’engageaient par contrat à ne pas travailler pour un autre hôpital après avoir démissionné. En cas de non-respect, des pénalités pouvant aller jusqu’à 100 000 francs étaient dues. Un médecin sortant a porté plainte et l’hôpital universitaire a perdu – sans surprise – devant le tribunal. Mais tout cela appartient au passé.

Dans leur quête d’excellence, les deux cliniques orthopédiques de pointe Schulthess et Balgrist suivent une tendance que l’on peut observer dans la branche: la recherche de coopérations et de synergies. Voici comment cela se concrétisera: les patients de la clinique Schulthess seront bientôt pris en charge en médecine intensive dans le service de soins intensifs de la clinique universitaire Balgrist. Les deux hôpitaux, qui se trouvent à un jet de pierre l’un de l’autre, sont reliés par un tunnel.

Mais il existe aussi des coopérations d’un autre type. Ainsi, à Zurich, un grand nombre de cliniques doivent trouver des alternatives aux chauffages au gaz et au fioul, coûteux et polluants. La clinique Schulthess, la clinique universitaire Balgrist, la clinique Hirslanden et l’hôpital pédiatrique de Zurich construisent ensemble une installation qui utilise la chaleur du lac de Zurich, démontrant que des propriétaires privés et publics, qui sont aussi des concurrents, peuvent s’allier pour des objectifs communs.

L'Hôpital de la Tour de Meyrin/Genève s'est hissé à la troisième place. «Les cliniques du top 3 ont obtenu de loin le plus grand nombre de recommandations, qu'il s'agisse de recommandations primaires ou secondaires», indique l'experte de Statista Judith Reinecke.

Il est également réjouissant de constater que dans le domaine de l’orthopédie, de nombreuses cliniques – même de petite taille – obtiennent de très bonnes notations, supérieures à 70%. C’est le cas par exemple de l’hôpital Grabs (74,2%), de la clinique Berit (73,59%) ou de l’hôpital FMI de Frutigen (72,7%). En outre, l’orthopédie montre également l’importance de la clinique Hirslanden dans ce domaine. Elle est représentée par dix cliniques dans le top du classement: Lucerne, deux fois Zurich, Münchenstein, deux fois Berne, Heiden, Saint-Gall, Genève et Cham.

 

 

Un paysage hospitalier diversifié en Suisse

Le paysage hospitalier de la Suisse est très diversifié. Il y a des hôpitaux privés et publics, des grands réseaux et des acteurs de niche. On n’observe pas non plus d’uniformité en matière de forme d’organisation. Les uns se présentent comme Sàrl, société anonyme, association, fondation; deux maternités sont même des sociétés individuelles. Elles sont réparties dans tout le pays.

Le Statista-Score a classé 100 cliniques dans les quatre catégories des meilleures cliniques de Suisse. Un grand nombre de ces meilleurs hôpitaux sont domiciliés à Berne et à Zurich, soit huit chacun. Six autres des meilleures cliniques se trouvent à Bâle et à Lucerne, et trois cliniques sont représentées dans le haut du classement à Lausanne et à Genève.

Toutes les cliniques primées ont obtenu un score global de 70% ou plus. L’échelle va jusqu’à 48%. Celles qui obtiennent un mauvais résultat manquent surtout de recommandations. «La majorité des cliniques n’ont reçu aucune ou très peu de recommandations, explique Judith Reincke, analyste chez Statista. En outre, celles qui n’ont pas été retenues dans le classement ont récolté des indices faibles de performance ou de satisfaction des patients.»

Statista publie des classements et des listes des meilleures entreprises du monde entier avec des partenaires médias. Votre entreprise a été récompensée, mais vous n'avez pas encore obtenu le label ? Cliquez ici pour plus d'informations.