Directeur de filiale dans le commerce de détail

«Dans le commerce de détail, les collaborateurs ont de nombreuses possibilités de grimper les échelons», explique Jürg Enderli, conseiller en carrière et en parcours professionnel à Zurich. Par exemple, en passant de vendeur à directeur de magasin. Les grandes entreprises proposent généralement des formations continues internes. Selon la plateforme d'évaluation des employeurs Kununu, le salaire annuel d'un directeur de filiale chez Migros s'élève en moyenne à 97 100 francs. Chez Coop, le salaire annuel pour le même poste est en moyenne de 92 700 francs.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Contrôleur aérien

Un contrôleur du trafic aérien donne les autorisations d'atterrissage et de décollage, surveille les départs sur le radar et guide les avions sur leur route. Selon Skyguide, un contrôleur aérien qualifié gagne plus de 90 000 francs par an. En Suisse, les personnes titulaires d'un apprentissage ou d'une maturité et âgées de 18 à 28 ans peuvent suivre une formation de 30 mois chez Skyguide. «Les candidats doivent en outre remplir certaines conditions», précise Jürg Enderli. Celui qui souhaite devenir contrôleur aérien passe par un processus de sélection en plusieurs étapes, qui comprend notamment des tests d'aptitude, un test d'anglais et un examen médical.

Pilote de ligne

Selon la porte-parole de Swiss, le salaire de base d'un copilote s'élève à environ 89 000 francs au cours de sa première année de service. Un capitaine gagne environ 150 000 francs en début de carrière et peut compter sur une augmentation de salaire annuelle de 3000 francs. «Le plus grand obstacle est constitué par les exigences élevées qu'un futur pilote doit remplir», souligne Jürg Enderli. D'une part, les connaissances en géométrie, physique et mathématiques des candidats sont évaluées lors d'un test d'aptitude. D'autre part, on examine à quel point les participants sont en forme et si le métier leur convient vraiment. Ceux qui réussissent le test peuvent commencer la formation de pilote, qui dure entre un an et demi et deux ans.

Pilote de locomotive

La formation de conducteur de train dure entre 14 et 16 mois aux CFF. Les candidats doivent passer un examen psychologique. A la fin de la formation, les participants passent un examen de capacité théorique et pratique. Selon le porte-parole des CFF, un pilote de locomotive formé peut gagner plus de 90 000 francs par an, selon son âge, son expérience et le lieu où elle travaille. Cette somme se compose notamment des indemnités pour travail de nuit et du dimanche, qui représentent jusqu'à 800 francs du salaire par mois.

Policier

Le revenu d'un policier dépend entre autres de sa fonction et de son ancienneté. Selon le porte-parole de la police cantonale argovienne, un policier en Argovie gagne plus de 90 000 francs par an à partir de la sixième ou septième année de service. Selon l'âge, ce salaire est déjà atteint après cinq ans de service. L'école de police dure deux ans et les candidats doivent être âgés d'au moins 20 ans et mesurer au moins 160 cm. La procédure de sélection comprend, entre autres, un test de performance, ainsi qu’un examen d'aptitude psychologique et de santé.

Contremaître de construction

Dans le secteur de la construction, la main-d'œuvre qualifiée est particulièrement recherchée pour les postes élevés, explique Jürg Enderli. Le salaire est donc bon, comme le prouvent les chiffres de la Société suisse des entrepreneurs. En Suisse, un contremaître de chantier gagne environ 96 000 francs par an. Pour être admis à l'examen professionnel correspondant, il faut au moins cinq ans d'expérience professionnelle après un apprentissage de maçon ou une qualification équivalente. Parmi celles-ci, il faut avoir exercé au moins deux ans une fonction de direction.

Rédacteur en chef

Pour devenir journaliste en Suisse, il n'est pas nécessaire de suivre une formation spécialement conçue à cet effet. Certains débutent dans la profession par un stage, d'autres suivent une haute école spécialisée dans le domaine de la communication. Il est donc théoriquement possible de devenir rédacteur en chef sans diplôme universitaire. «Les postes de rédacteurs en chef peuvent être atteints par des personnes ayant fait leurs preuves et qui suivent des formations continues de direction», précise Jürg Enderli. 

Cet article est paru pour la première fois sur Blick.ch sous le titre «Für diese Jobs brauchst du keinen Uni-Abschluss» (Pour ces emplois, tu n'as pas besoin d'un diplôme universitaire).

JG
Jana Giger