Les propriétaires de chiens n’aiment pas laisser leurs compagnons à quatre pattes seuls à la maison. Pourtant, bien qu’ils ne soient souvent pas les bienvenus dans les bureaux suisses, de plus en plus d'employés peuvent s'imaginer accueillir des chiens sur leur lieu de travail.

Sept salariés sur dix sont convaincus qu'un chien au bureau peut réduire le niveau de stress général. Pour ce sondage, l'institut de recherche iVox a interrogé 1000 employés en Suisse sur mandat de la compagnie Mars Suisse.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Un bureau accueillant pour les chiens rend l'employeur plus attractif

L'enquête montre également que près des trois quarts des employés interrogés passent la majeure partie de la semaine au bureau. Cependant, seul un tiers d'entre eux y est présent tous les jours. En effet, une grande partie des salariés ressentent plus de stress au bureau. Que ce soit à cause du trajet domicile-travail (39%), des interruptions fréquentes (38%) ou du niveau de bruit général (29%).

Quoi de mieux pour les aider que le meilleur ami de l'homme? Plus de 60% des personnes interrogées pensent qu'avoir un chien au bureau a un effet positif non seulement sur le niveau de stress général, mais aussi sur l'ambiance au bureau, le bien-être et la satisfaction au travail. Plus de la moitié d'entre elles trouvent en outre qu'un employeur dont l'environnement est favorable aux chiens est plus attrayant.

Pour les propriétaires de chiens notamment, le quotidien serait plus simple s'ils pouvaient emmener leur plus fidèle ami au travail. Ils se rendraient alors plus facilement au bureau. Trois quarts d'entre eux se sentent en outre plus productifs après avoir promené leur chien pendant leur pause. Au total, 80% des propriétaires de chiens amèneraient leur compagnon à quatre pattes au travail s'ils y étaient autorisés.

Il faut des règles pour les bipèdes et les quadrupèdes

Mais pour que tout se passe bien au bureau, il faut une politique canine. A ce jour, 35% des bureaux suisses disposent d’une telle réglementation. En revanche, un cinquième des employés interrogés ne savent pas du tout si les chiens sont autorisés dans leur entreprise.

La politique canine fixe des règles pour les quadrupèdes mais aussi pour les bipèdes. Il est par exemple judicieux de faire signer les directives par les propriétaires de chiens. Il est également recommandé d'habituer progressivement les chiens au bureau: d'abord quelques heures, puis une demi-journée et enfin des journées entières. Des zones réservées aux chiens ainsi que des zones sans chiens seraient également une idée. Si certaines personnes sont allergiques aux chiens, il faut également trouver une solution.

Mars Suisse n'a pas mené cette enquête sur les chiens au bureau sans arrière-pensée: l'assortiment du géant de l'alimentation comprend plusieurs marques d'aliments pour animaux, comme Pedigree ou Royal Canin. L'enquête a été publiée à l'occasion de la journée «J’amène mon chien au travail» de cette année. 

Cet article a d'abord été publié sur Blick.ch sous le titre «Weniger Stress am Arbeitsplatz dank Hunden» (Moins de stress au travail grâce aux chiens).

Milena Kälin von Handelszeitung
Milena KälinMontrer plus