Aller au contenu principal
Dorina Thiess (à dr.) et Sascha Bührle, les deux cofondateurs de Piavita. © M.Kluka/Start-up

Piavita: au grand galop

Rang 3/ Dorina Thiess et Sascha Bührle révolutionnent la médecine équine avec leurs capteurs.

La conférence Animal Health Investment Europe a été l’une des dernières à s’être tenue avant la crise du coronavirus. Pour la fondatrice de Piavita, Dorina Thiess, ce voyage à Londres a été l’occasion de courir de réunion en réunion. Ce qui lui a permis de nouer de nombreux contacts avec des investisseurs ou des partenaires potentiels. Et lui a permis de confirmer son intuition: «En médecine vétérinaire, tout tourne autour des données, des données et des données.»

Dorina Thiess et l’ingénieur Sascha Bührle, l’autre cofondateur, combinent les capteurs, le big data et l’intelligence artificielle pour développer une plateforme de surveillance à distance des chevaux malades et convalescents. La base technique de cette plateforme est un capteur attaché à la poitrine du cheval, qui permet de mesurer les signes vitaux tels que le pouls et la température à travers le pelage. Un capteur dont la technologie a été développée par Sascha Bührle.

Fin 2018, le capteur était prêt à être commercialisé. Depuis, les choses ont bien avancé. Aujourd’hui, plus de 100 systèmes Piavita sont utilisés sur les principaux marchés d’Europe et des Etats-Unis. Parallèlement, la durée d’utilisation des services de Piavita par les cliniques vétérinaires et les haras augmente. On en était à 2700 heures en mai, et la tendance reste fortement haussière.

Partenaire stratégique

«Nous mettons le hardware à disposition à bas prix», assure Dorina Thiess en présentant son modèle économique. Car ce n’est pas là que Piavita gagne de l’argent, mais grâce au paiement de licences pour l’utilisation de sa plateforme. Sans oublier les accords avec des entreprises partenaires, qui proposent des services annexes sur la plateforme. Par exemple, l’analyse et la visualisation personnalisées des données collectées sur les chevaux.

Dorina Thiess et Sascha Bührle n’ont pas de concurrents jusqu’à présent. D’ailleurs, quiconque voudrait tenter de contester la position de leader mondial de Piavita aurait du mal à le faire. Car la plateforme ne se développe pas que du point de vue technologique. Grâce aux algorithmes d’apprentissage automatique, l’accumulation de données rendue possible grâce aux milliers d’heures d’utilisation la rend chaque jour plus précise et plus fiable. «Désormais, ajoute Dorina Thiess, nous recherchons un partenaire stratégique.»

De grands fournisseurs de produits pharmaceutiques pour animaux tels que Zoetis, Ceva ou MSD sont parmi les noms qui reviennent le plus souvent. «Ce que nous faisons est intéressant pour ces grandes compagnies», estime Dorina Thiess. En effet, les données sur la santé des chevaux accumulées par Piavita ouvrent des horizons complètement nouveaux dans le domaine des tests et de l’optimisation des préparations médicales équines.


Piavita, Zurich

  • Secteur: Medtech
  • Fondation: 2016
  • Employés: 38
  • www.piavita.com

>> LIRE AUSSI:

Rang 1/Cutiss: une nouvelle peau pour une vie normale
Rang 2/Wingtra: l'arpenteur volant
Rang 4/Exeon Analytics: un chien de garde numérique
Rang5/Versantis: un espoir pour soigner les hépatites
Rangs 6 à 10: 9T Labs, Gamaya, Resitell, CREAL, Insolight

>> Pdf des rangs 11 à 54 et 55 à 100

>> Lire aussi: Tiercé gagnant et "J'entends jouer en première division"