Aller au contenu principal
Vincent Forster et Meriam Kabbaj visent une mise sur le marché du médicament VS-01 en 2023. © M.Kluka/Start-up

Versantis: un espoir pour soigner les hépatites

Rang 5/ La jeune pousse développe un médicament qui absorbe les toxines. Une approche extrêmement novatrice.

Si le foie ne fonctionne plus correctement, cela peut endommager d’autres organes tels que le cerveau et les reins. La jeune pousse Versantis, un spin-off de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, a développé une solution pour traiter ce grave problème de santé. Une solution qui s’appelle VS-01 et qui peut remplacer les fonctions de l’organe de détoxification malade. Ce faisant, Versantis renverse le concept traditionnel de médicament.

«Notre VS-01 ne libère pas de principes actifs, mais absorbe et draine les toxines et les composés nocifs dans l’organisme», explique Vincent Forster, CEO et cofondateur de la jeune pousse. Le médicament, un fluide à base de substances propres à l’organisme, est injecté quotidiennement dans la cavité abdominale du patient. Après deux heures dans l’organisme, la substance est drainée par un cathéter.

Marché de 3 milliards de francs

Avec cette nouvelle méthode, Versantis vise à traiter les maladies chroniques du foie. Depuis longtemps, elles ne touchent plus seulement les alcooliques. Les problèmes de foie font en effet partie des maladies qui se répandent le plus rapidement aujourd’hui. Le véritable facteur de risque est notre mode de vie, avec trop peu d’exercice et une alimentation trop riche en calories. Au final, un quart des personnes touchées développent une cirrhose du foie en phase terminale. Dans ce cas, la seule solution est le don d’organe. Ou le médicament VS-01. Et même si ce dernier n’est pas suffisant, son utilisation permettra de surmonter avec succès la période d’attente de plus en plus longue avant une éventuelle greffe de foie.

Le CEO de la société, Vincent Forster, et sa COO, Meriam Kabbaj, cofondatrice et chercheuse pharmaceutique expérimentée, se sont parallèlement déjà lancés sur le développement d’autres principes actifs. Pour l’instant, la sécurité et la tolérabilité du VS-01 sont testées sur les premiers patients. «Avec des résultats prometteurs», assure Vincent Forster. Un essai de phase II avec un plus grand nombre de patients est prévu pour l’année prochaine. Si ce test est concluant, il n’y aura plus qu’une étape avant l’autorisation de mise sur le marché, prévue pour 2023.

Versantis, qui dispose actuellement d’un capital de 20,4 millions de francs, aura besoin de fonds supplémentaires pour franchir cette prochaine phase. Ce nouveau tour de financement ne devrait être qu’une simple formalité, car plusieurs géants pharmaceutiques ont déjà manifesté leur intérêt pour la jeune entreprise. Le spin-off de l’EPFZ vise un marché potentiel de 3 milliards de francs avec environ 250 000 patients concernés rien qu’en Europe et aux Etats-Unis.


Versantis, Zurich

  • Secteur: Biotech
  • Fondation: 2015
  • Employés: 8
  • www.versantis.ch

>> LIRE AUSSI: 

Rang 1/ Cutiss: une nouvelle peau pour une nouvelle vie
Rang 2/ Wingtra: l'arpenteur volant
Rang 3/Piavita: au grand galop
Rang 4/Exeon Analytics: un chien de garde numérique
Rangs 6 à 10: 9T Labs, Gamaya, Resitell, CREAL, Insolight

>> Pdf des rangs 11 à 54 et 55 à 100

>> Lire aussi: Tiercé gagnant et "J'entends jouer en première division"