Les autorités britanniques voulaient savoir à quel point les célèbres falaises de craie de l’Angleterre s’érodent. Pour ce faire, elles ont équipé un robot volant Wingtra d’une caméra à haute définition et ont survolé l’entier des sites à plusieurs reprises. Projets routiers en Norvège, mines en Australie, champs de maïs dans le Midwest américain: les drones zurichois sont le premier choix partout où il s’agit de mesurer de longues distances ou de grandes surfaces. Parce que le drone de Wingtra – qui après un décollage vertical adopte la position de vol horizontale – peut pleinement y exprimer ses atouts de vitesse et d’efficacité.

Wingtra se fournit en caméras et logiciels d’évaluation servant aux diverses applications (extraction de matières premières, agriculture, construction de routes, recherche) auprès d’entreprises tierces: «Nous coopérons étroitement avec les leaders du marché», souligne Elias Kleimann, cofondateur et responsable des finances.

Les extraordinaires qualités de fiabilité et de stabilité de ses engins rendent Wingtra attrayante aux yeux de ses partenaires et du client final. Cette performance doit tout à un logiciel de positionnement et de pilotage qui prend une centaine de décisions par seconde. «Notre drone navigue avec plus de précision que le meilleur pilote d’aéromodélisme de Suède», illustre Elias Kleimann.

Autant le logiciel est complexe, autant le hardware s’avère simple. Le robot volant développé à l’Autonomous Systems Lab de l’EPFZ ne compte que quatre éléments mobiles, deux hélices et deux volets, ce qui le rend particulièrement robuste. Le design centré sur la capacité de résistance est apprécié par la clientèle. Wingtra connaît ainsi une croissance rapide: 90% du chiffre d’affaires est réalisé à l’étranger et les Etats-Unis sont son premier marché.

«Nous sommes en phase d’expansion», souligne Elias Kleimann, qui a fondé l’entreprise il y a désormais cinq ans avec ses camarades d’études Basil Weibel et Maximilian Boosfeld. Il s’agit maintenant d’adapter la propriété intellectuelle en matière de pilotage du drone. Elias Kleimann vise le marché du transport aérien sans pilote. Et quand transportera-t-on aussi des passagers dans des aéronefs autonomes? «Ce pourrait être le cas dans dix ans au plus tôt.»


Wingtra, Zurich

  • Secteur: Robotics
  • Fondation: 2016
  • Employés: 85
  • Contact: www.wingtra.com

>> Lire aussi: