Stadler Rail, Ruag, le spécialiste du chauffage et de la ventilation Meier Tobler: la liste des entreprises qui se sont fait pirater s’allonge de jour en jour et incite leurs responsables à la réflexion. «Naguère, on partait de l’idée que c’était la faute des utilisateurs, explique David Gugelmann, fondateur et CEO d’Exeon Analytics. Or, aujourd’hui, il est évident que n’importe quelle entreprise peut être victime d’une cyberattaque.»

La demande de dispositifs informatiques protégeant les données et les infrastructures contre des attaques croît fortement. Exeon en bénéfice également. Mais tandis que d’autres prestataires de sécurité doivent procéder à des installations chez leurs clients, David Gugelmann et son équipe travaillent à distance. Le seul élément dont leur logiciel de Network Detection and Response a besoin, ce sont les données de connexion du client, peu importe que son infrastructure roule localement ou dans le cloud. «Nous transformons aisément les données disponibles en informations précieuses.»

Comment cela fonctionne-t-il? Vu que chaque réseau d’entreprise est architecturé différemment, les intrus doivent tout d’abord s’y orienter. Ce faisant, ils laissent dans le fichier journal des traces que le logiciel d’Exeon, basé sur l’intelligence artificielle, reconnaît et évalue.

Le modèle d’affaires d’Exeon se nomme B2bigB. Parmi ses premiers clients, on comptait des banques des pays et régions germanophones. Mais la start-up s’étend aussi à d’autres secteurs économiques. Deux des trois plus grandes entreprises de logistique de Suisse ainsi que le groupe medtech bernois Haag-Streit font confiance aux dispositifs d’alarme numériques d’Exeon.

En mai, le spin-off de l’EPFZ a récolté auprès de ses investisseurs 4 millions de francs supplémentaires. L’argent frais est surtout affecté à l’acquisition de clients sur le marché européen des grandes entreprises. Exeon compte désormais quatre vendeurs parmi ses salariés. La croissance de l’entreprise n’est actuellement limitée que par le manque de main-d’œuvre spécialisée: il demeure difficile de dénicher des experts en IT-Security. «C’est la face cachée de l’essor de l’industrie de la cybersécurité», conclut David Gugelmann.


Exeon Analytics, Zurich

  • Secteur: Security
  • Fondation: 2016
  • Employés: 23
  • Contact: www.exeon.ch

>> Lire aussi: